La Manif pour tous va porter plainte contre Marlène Schiappa pour diffamation publique

Marlène Schiappa, le 10 octobre 2018.
Marlène Schiappa, le 10 octobre 2018. (ERIC FEFERBERG / AFP)

La Manif pour tous dénonce "un amalgame" de la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, qui a évoqué dans "Valeurs Actuelles" "l'existence d'une convergence idéologique" entre la Manif pour tous et "les terroristes islamistes".

La Manif pour tous annonce jeudi 21 février dans un communiqué qu'elle va porter plainte, vendredi, devant la Cour de justice de la République contre la secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa "pour diffamation publique".

Dans un entretien à l'hebdomadaire Valeurs Actuelles publié jeudi, Marlène Schiappa a évoqué "l'existence d'une convergence idéologique" entre la Manif pour tous et "les terroristes islamistes", mais sans les mettre "sur le même plan".

"Ces propos scandaleux sont une insulte gravissime aux millions de Français mobilisés depuis 2012 pour témoigner pacifiquement de leur attachement à la famille", affirme le collectif, qui dénonce des propos qui sont "également une insulte aux victimes du terrorisme islamiste dont ils relativisent la souffrance".

La Manif pour tous attend "un geste d'apaisement" 

"Pensant qu'il s'agissait d'un dérapage", la Manif pour tous a demandé des excuses à Marlène Schiappa et s'attendait "à un geste d'apaisement" de la part de la secrétaire d'État. "Marlène Schiappa a fait le choix d'assumer et de réitérer ses propos devant des caméras", regrette le collectif.

La Manif pour tous souligne que de très nombreux responsables politiques, observateurs de la vie publique "de tous bords" ont dénoncé "l'amalgame réalisé par Marlène Schiappa". La Manif pour tous a décidé de porter plainte vendredi 22 février "pour diffamation publique" devant la Cour de justice de la République, "juridiction compétente puisque les propos ont été tenus par Marlène Schiappa dans l'exercice de ses responsabilités de secrétaire d'État", souligne le communiqué.

Vous êtes à nouveau en ligne