VIDEO. Manifestations pro-palestiniennes : "On s'est laissé dépasser", reconnaît Le Foll


BFMTV

Le porte-parole du gouvernement a défendu l'interdiction le week-end dernier de manifestations pro-palestiniennes qui ont dégénéré.

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a défendu sur RMC et BFMTV, mardi 22 juillet, l'interdiction le week-end dernier de manifestations pro-palestiniennes, qui ont dégénéré. Il a souligné que de nombreux rassemblements étaient autorisés dès lors qu'ils répondaient aux conditions requises "en termes de sécurité et de non-expression de la haine".

"Les gens sont allés au-delà de l'interdiction [le week-end dernier]. (...) On s'est laissé dépasser par des gens, qui de toute façon, voulaient aller manifester alors que la manifestation était interdite", a-t-il ajouté.

"Chacun a le droit de manifester"

"D'autres manifestations se sont passées dans le calme. Chacun a le droit de manifester, d'exprimer ce qu'il ressent, c'est légitime et démocratique et en même temps, on ne peut pas accepter ce qui s'est passé", a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

Vous êtes à nouveau en ligne