VIDEO. Abandon, impuissance, déclassement : regardez en avant-première le documentaire "Police, à bout de souffle"

France 2

Ces paroles de policiers racontent la déshumanisation et la perte de sens de leur métier.

Manque de moyens, montée des violences, sentiment de déshumanisation : pour la première fois, sept policiers ont accepté, malgré leur devoir de réserve, de témoigner du malaise qui ronge leur profession, dans un documentaire signé Frédéric Ploquin et Julien Johan intitulé Police, à bout de souffle. Ce film, diffusé mardi 7 mai à 23h10 dans "Infrarouge", sur France 2, est à voir en avant-première samedi 4 et dimanche 5 mai, sur notre site, franceinfo.fr.

Novembre 2016, des milliers de policiers descendent dans la rue pour crier leur colère. Cette manifestation aussi spontanée qu’illégale, prend de cours le pays. Les Français découvrent des femmes et des hommes à bout, prêts à briser le devoir de réserve pour sauver leur profession en danger. Le divorce entre la base et la hiérarchie est total. Comment notre police en est-elle arrivée à cette extrémité ?

Des policiers proches de la rupture

Pour comprendre les origines de leur mal-être, ce film traverse les quinze dernières années de politique sécuritaire : de la mise en place de la politique du chiffre en 2005, en passant par les restrictions d’effectifs et de moyens, jusqu’à la période d’attentats et l’instauration de l’état d’urgence. Les policiers ont désormais l’impression d’être pris pour cibles par les terroristes, le banditisme de cité et les activistes dans les manifestations. Ces paroles interdites décrivent des sentiments d’abandon, d’impuissance, de déclassement. Face à l’urgence de leur situation, ils n’ont plus d’autre choix que de s’exprimer haut et fort. Du jamais vu sous la Ve République.

Vous êtes à nouveau en ligne