Police : un syndicat appelle au boycott de la visite d'Emmanuel Macron à Lyon

France 3

La colère des policiers est loin d'être apaisée. Jeudi 28 septembre, Emmanuel Macron a prévu d'aller à leur rencontre à Lyon (Rhône). Certains syndicats appellent au boycott.

C'est une invitation qui restera lettre morte. Jeudi 28 septembre, à Lyon (Rhône) Emmanuel Macron doit s'exprimer devant les forces de sécurité. Le syndicat Alliance Police Nationale a déjà décidé de boycotter ce discours. Il dénonce une opération de communication. Le président déjeunera à la cafétéria avec des policiers triés sur le volet. Un emploi du temps millimétré qui ne laisse aucune place au dialogue social. Selon le syndicat, le mal-être des policiers n'est toujours pas entendu par leur ministère malgré les nombreuses manifestations.

"En trois mois je n'ai pas repeins de mes petites mains tous les commissariats de France"

La réponse de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, en août dernier n'a fait que renforcer la colère. "En trois mois je n'ai pas repeint de mes petites mains tous les commissariats de toute la France. Mais dans deux ans, peut-être, ils pourront, si effectivement c'est toujours aussi vétuste ou bien si les choses se sont améliorées", avait-il déclaré. Le ministre a bien annoncé une augmentation du budget de la police. Mais des déménagements de commissariats prévus de longue date sont retardés dans la région. Regrettable selon le syndicat. Le boycott pourrait rapprocher Alliance police nationale des policiers en colère jusque-là désabusés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne