INFO FRANCEINFO. Barbecue, pique-nique... La note du directeur de la police nationale pour prévenir les suicides

Rassemblement de policiers devant le commissariat de Montpellier, au lendemain du suicide d\'une de leurs collègues, le 19 avril 2019.
Rassemblement de policiers devant le commissariat de Montpellier, au lendemain du suicide d'une de leurs collègues, le 19 avril 2019. (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Eric Morvan, le directeur de la police nationale, a adressé une note à tous les directeurs de service afin qu'ils prennent des mesures pour renforcer le lien social et le sentiment d’appartenance à un collectif au sein de la police.

Alors que 31 policiers ont mis fin à leurs jours depuis le début de l’année 2019, Eric Morvan, le directeur de la police nationale, a adressé une note en date du 27 mai à tous les directeurs de service, que franceinfo a pu consulter. Il réclame davantage de "convivialité" au sein de la police. Cette note appelle à une forte "mobilisation contre le suicide". Le directeur de la police invite les cadres à "organiser des temps collectifs de loisirs autour d'un barbecue, d'une sortie sportive ou d'un pique-nique" avec les familles des policiers. L’organisation de ces moments de convivialité et de partage est l'une des recettes avancées pour chasser les idées noires et l'isolement.

"Reconnaissance du travail accompli"

Dans cette note, le directeur général de la police écrit aussi que la résolution d’une belle affaire, une promotion ou encore un départ à la retraite méritent d’être célébrés "dans un cadre convivial", pour marquer "les étapes de la vie professionnelle et la reconnaissance du travail accompli", écrit-il. Pour Eric Morvan, "les remises de décorations" doivent aussi se faire dans "un cadre cérémoniel", ce genre de distinctions ne peut en aucun cas "faire l'objet d'une remise impersonnelle", insiste-t-il. Le patron de la police rappelle également l’existence d’un nouvel outil, un réseau social mis en place récemment dans un intranet dédié, "R@dio police", réservé aux fonctionnaires pour leur permettre d'échanger et de discuter sans tabous.

L’objectif, c’est de renforcer le lien social et le sentiment d’appartenance à un collectif. Cependant, pour faire baisser concrètement le nombre de suicides, les syndicats attendent maintenant que les chefs de service s’inspirent de ces mesures et surtout, les appliquent avec leurs équipes.

Vous êtes à nouveau en ligne