Pension alimentaire : le combat d'une mère de famille

FRANCE 2

Entre 20% et 40% des pensions alimentaires ne sont pas du tout ou partiellement versées en France. Certaines mères peinent à joindre les deux bouts. 

Mère divorcée, Patricia Hotton élève ses enfants seule et avec son unique salaire d'un peu plus de 1 800 euros par mois. Depuis près de quatre ans, son ancien mari ne lui verse plus la pension alimentaire qu'il devrait. Alors, les plaisirs personnels sont rares. "J'ai fait des sacrifices sur les sorties, les restaurants, il n'y a plus de vacances", précise la mère de famille.

7 000 euros d'impayés

Pour ses deux fils aujourd'hui majeurs, l'ex-mari de Patricia Hotton devrait verser 260 € chaque mois. La pension a été payée les premiers temps, de manière incomplète, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de versement, et même plus de contact entre le père et ses enfants. Une fois le loyer, les factures et les assurances payés, il ne reste que 400 euros à cette famille. La mère de famille a décidé de porter l'affaire en justice et son ancien conjoint doit prochainement passer devant le tribunal pour ses 7 000 euros d'impayés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne