Fin de vie, PMA, génétique... Les Français ont évolué

France 2

À quelques jours des États généraux de la bioéthique, une étude montre que les Français sont majoritairement favorables à une révision de la législation sur la PMA ou la fin de vie.

Les Français sont plutôt favorables aux évolutions en matière de bioéthique. Selon un sondage IFOP, 64% des sondés sont favorables à la gestation pour autrui, notamment lorsque le recours à une mère porteuse se fait pour des raisons médicales. Les mentalités évoluent également en matière de procréation médicalement assistée. 60% souhaitent que les couples homosexuelles puissent avoir accès à l'insémination artificielle. Ils n'étaient que 20% il y a vingt ans.

Non à l'eugénisme

En matière de fin de vie, près de la moitié des sondés sont pour l'autorisation de l'euthanasie, 18% pour le suicide assisté. Il reste certains domaines tabous, comme la modification génétique des embryons les plus graves avant la naissance, ils y sont catégoriquement opposés si le but est d'améliorer les caractéristiques de l'enfant à naître, refusant ainsi toute forme d'eugénisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne