DIRECT. La Manif pour tous mobilise moins de monde qu'en février

FRANCE 2

Les opposants au mariage pour tous descendaient à nouveau dans la rue dimanche à Paris et Bordeaux, pour marquer leur opposition au gouvernement.

La mobilisation devait initialement cibler la Gestation pour autrui (GPA) mais la Manif pour tous entendait également affirmer son opposition la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes ou le supposé enseignement d'une "théorie du genre" à l'école. Le collectif a battu à nouveau le pavé, dimanche 5 octobre, à Paris et à Bordeaux.

A Paris, entre 70 000 personnes selon la police et 500 000 personnes selont les organisateurs ont défilé dimanche après-midi. A Bordeaux, la manifestation a réuni 7 500 personnes selon la police, et 25 000 selon les organisateurs. Des chiffres en baisse par rapport à la dernière mobilisation, qui avait eu lieu en février.

La pratique des "mères porteuses", illégale en France, est autorisée chez certains de nos voisins : au Royaume-Uni, à condition qu'il s'agisse d'un geste altruiste non rémunéré, en Grèce, avec un modèle similaire mais qui donne lieu à de nombreuses dérives. Ailleurs, aux Etats-Unis, en Russie ou en Ukraine, un modèle purement commercial est légalement en place. Certains couples français se rendent ainsi à l'étranger pour concevoir un enfant par ce biais, et une industrie du tourisme procréatif s'est mise en place.

Manuel Valls a réaffirmé vendredi que la GPA "est et sera interdite en France". Le gouvernement n'a toutefois pas contesté dans le délai imparti des arrêts de la Cour européenne des droits de l'Homme contraignant la France à reconnaître les enfants nés d'une mère porteuse à l'étranger.

Vous êtes à nouveau en ligne