PMA : pourquoi tant de divisions en France ?

FRANCEINFO

De nouvelles manifestations ont eu lieu samedi 10 octobre contre la loi bioéthique. Elles s’opposent à la mise en place de la PMA, une question qui agite la société française.

La procréation médicalement assistée (PMA) continue de diviser en France. Plusieurs manifestations s’y opposant se sont tenues samedi 10 octobre dans le pays. Pourtant, aux yeux de Caroline Mecary, avocate spécialiste du droit de la famille et auteure de l’ouvrage "PMA et GPA", "les sondages montrent que la majorité des Français sont favorables à l’ouverture de la PMA à tous les couples." Elle estime que les opposants représentent une "ultra minorité de gens qui sont des fanatiques, c’est-à-dire des gens qui puisent leur positionnement dans une conception religieuse."

La possibilité d’aller à l’étranger existe déjà

Parmi les critiques émises par les opposants à la PMA, il y a notamment le fait qu’un enfant pourrait se retrouver élever par deux mères et non la démarche habituelle du père et de la mère. Un argument qui n’est pas valide aux yeux de Caroline Mecary vu que cette situation existe déjà mais de manière contournée. "Aujourd’hui qu’est-ce qui se passe : les couples de femmes vont à l’étranger. Elles conçoivent un enfant à l’étranger, elles reviennent en France et ensuite celle qui n’a pas accouché adopte l’enfant. Donc leur histoire sur l’enfant doit absolument avoir un père, c’est un fantasme, c’est un idéal."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne