PMA : "On évince la figure du père et on prive l'enfant d'une filiation crédible", estime Annie Genevard (LR)

FRANCEINFO

Annie Genevard, vice-présidente de l'Assemblée national et secrétaire générale des Républicains, est invitée dans le JT du soir de franceinfo pour parler de la loi de bioéthique.

"Le climat est apaisé au sein des Républicains sur la forme dans le sens où le débat interne sur la PMA est courtois, mais sur le fond des opinions franchement contraires s'expriment avec beaucoup de conviction", explique Annie Genevard, vice-présidente de l'Assemblée nationale.

60% des Français souhaitent que les couples de femmes aient accès à la PMA et 65% soutiennent son extension aux femmes seules, selon une enquête Ipsos-Sopra Steria réalisée cet été. "Ce sondage traduit la connaissance partielle de ce texte de loi de bioéthique. Cette loi revisite complètement la filiation. Ce qui est dérangeant, c'est qu'on évince la figure du père et qu'on prive l'enfant d'une filiation crédible", estime la secrétaire générale des Républicains.

Genevard ne manifestera pas le 6 octobre

"Dans cette loi, on manque singulièrement de précaution. Ce qui doit guider le législateur, c'est le soin que nous apportons à l'intérêt supérieur de l'enfant", insiste la députée du Doubs.

"Je ne manifesterai pas le 6 octobre. Je vais combatte ce texte de loi que je juge préjudiciable dans l'hémicycle et dans les médias", conclut Annie Genevard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne