La PMA pour toutes en train de franchir un premier obstacle

FRANCEINFO

L'ouverture de la PMA à toutes les femmes a obtenu un premier feu vert mercredi 11 septembre à l'Assemblée nationale, avec son vote par la commission spéciale.

La PMA, la procréation médicalement assistée étendue à toutes les femmes, c'est la mesure phare du projet de loi bioéthique. Jusque là, la PMA était exclusivement réservée aux couples hétérosexuels si l'un des deux membres rencontrait un problème d'infertilité. Aujourd'hui, elle pourrait être étendue aux couples de femmes et aux femmes seules, qui pourraient bénéficier d'un don de sperme pour avoir un enfant.

L'identité du géniteur désormais dévoilée

Autre mesure emblématique : la préservation de la fertilité, c'est-à-dire la congélation des gamètes. Les femmes pourront faire congeler leurs ovocytes, à condition d'avoir moins de 43 ans pour une prise en charge par la sécurité sociale. Les hommes pourront en faire autant avec leurs sperme pour pallier les risques d'infertilité. En France, lorsqu'il y avait don de sperme, c'est jusqu'ici l'anonymat qui prévalait. Désormais, l'enfant pourra, s'il le souhaite, connaître l'identité de son géniteur après ses 18 ans

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne