Vendée : le parquet de La Roche-sur-Yon ouvre une enquête après l'agression d'une personne transgenre

La place Napoléon, à La Roche-sur-Yon (Vendée).
La place Napoléon, à La Roche-sur-Yon (Vendée). (CAPTURE D’ÉCRAN GOOGLE MAPS)

La victime affirme avoir été rouée de coups de poing et de pied par un groupe d'individus ce week-end.

Le parquet de La Roche-sur-Yon (Vendée) a ouvert une enquête pour "violences en réunion en raison de l'orientation sexuelle" après l'agression d'une personne transgenre, âgée de 21 ans, détaille mercredi 16 octobre France Bleu Loire Océan. L'agression a eu lieu place Napoléon, dans le centre-ville de La Roche-sur-Yon, dans la nuit de samedi à dimanche.

La victime affirme avoir subi une agression transphobe. Invectivée par un groupe d'individus, elle a été rouée de coups de poing et de pied par deux d'entre eux. Ce sont ses amis qui ont appelé les secours. Le médecin légiste a prononcé trois jours d'incapacité totale de travail (ITT).

"Des propos homophobes auraient été tenus lors de l'agression", a indiqué le vice-procureur Yannick Le Goater à France Bleu Loire Océan. Il ajoute que "l'affaire suit son cours". Les enquêteurs vont pouvoir visionner les images de la vidéo-surveillance. "L’agression d’une personne, liée à l’orientation sexuelle, la couleur de peau, la religion, c’est infâme, lâche, et doit appeler une réponse forte", a réagi sur Twitter le maire de La Roche-sur-Yon, Luc Bouard.

Vous êtes à nouveau en ligne