Paris : le parquet ouvre une enquête après une agression homophobe dans le vingtième arrondissement

Photo postée sur le compte Instagram d\'Arnaud Gagnoud.
Photo postée sur le compte Instagram d'Arnaud Gagnoud. (CAPTURE D'ÉCRAN INSTAGRAM)

Une enquête a été ouverte mercredi après une agression homophobe survenue mardi soir dans le 20e arrondissement de la capitale. Un homme a été blessé à l'aide d'un casque.

Le parquet de Paris a ouvert mercredi 19 septembre une enquête pour "violences avec arme par destination en raison de l'orientation sexuelle" et "menaces de crimes ou délits en raison de l'orientation sexuelle", après une agression homophobe survenue mardi soir dans le 20e arrondissement de Paris, a appris franceinfo de source judiciaire.

Le jeune homme agressé a porté plainte "pour que ces violences cessent enfin, même si nous ne nous faisons pas d'illusions". Arnaud Gagnoud a publié sur son compte Instagram une photo de son visage tuméfié, accompagnée de ce message : "Je savais qu'un jour ça m'arriverait. Une agression homophobe violente en pleine rue. Je savais qu'un jour je devrais faire ce choix : prendre une photo et la publier ou ne pas la publier. Avec les conséquences que cela aura dans les deux cas. Je ne savais juste pas quand cela aurait lieu. C'est donc aujourd'hui."

Deux coups de casque pour "un câlin"

Le comédien raconte l'agression, qui s'est déroulée devant un théâtre, où il venait d'assister au spectacle d'une amie, avec son compagnon. "Alors que nous sortions prendre l'air et attendre notre amie, nous avons eu le malheur, en discutant, de nous serrer dans les bras. Un câlin. Juste un câlin. Il était 22h".

C'est alors qu'un groupe de jeunes les interpelle. "Un flot d'insultes homophobes sortait de leurs bouches. Ils exigeaient que nous quittions 'leur quartier' où 'y a pas de PD ici', poursuit le jeune homme. Le couple refuse de partir, les insultes continuent "plus graves, plus haineuses". D'autres personnes, dont une à scooter, arrivent. "Insultes, bousculades, menaces. On ne cède pas. Le chauffeur du scooter détache son casque, le retire, et me frappe avec. Deux coups portés à la tête. Tout va très vite. Les spectateurs du théâtre voient la scène, arrivent en courant, les font partir et nous mettent à l'abri", explique Arnaud Gagnoud.

Le comédien a "sept points de sutures et plusieurs jours d'ITT", son compagnon est indemne.

Vous êtes à nouveau en ligne