Match Nice-Marseille interrompu pour des banderoles homophobes : Roxana Maracineanu "heureuse que les arbitres aient pris leurs responsabilités"

Roxana Maracineanu, le 21 août 2019, à Paris.
Roxana Maracineanu, le 21 août 2019, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, réagit jeudi sur France Bleu Loire Océan, à l'interruption de la rencontre Nice-Marseille mercredi soir à cause de la présence de banderoles jugées homophobes dans les tribunes.

"Je suis heureuse que les arbitres aient pris leurs responsabilités pour arrêter le match", réagit la ministre des Sports Roxana Maracineanu jeudi 29 août sur France Bleu Loire Océan, alors que la rencontre Nice-Marseille a été interrompue douze minutes mercredi soir à cause de la présence de banderoles jugées homophobes dans les tribunes. "Ce n'est pas à moi de trouver des solutions, ajoute la ministre des Sports. C'est à la fédération française de football et à la ligue de football professionnel de prendre leurs responsabilités, de venir discuter avec nous et avec les supporteurs."

J'invite toutes les personnes qui prennent la parole sur ce sujet à venir discuter pour que nous trouvions des solutions ensemble, avec les supporteurs eux-mêmes.Roxana Maracineanuà France Bleu Loire Océan

"Si jamais il y a un problème pour les supporteurs pour changer leurs habitudes de chansons ou de banderoles, poursuit la ministre, nous en discuterons ensemble avec un exercice de pédagogie pour leur expliquer pourquoi ce type de propos peut faire l'objet d'un arrêt de match, pourquoi cela peut blesser des personnes qui regardent et qui sont présentes au match." "Si jamais ce sujet est tellement difficile à résoudre, ce que je ne pense pas, il faut qu'on se réunisse tous autour de la table et qu'on en discute", a terminé Roxana Maracineanu.

Vous êtes à nouveau en ligne