Agression transphobe : prison ferme pour l'agresseur de Julia

FRANCE 3

L'agresseur de Julia, la jeune femme transgenre insultée, bousculée et frappée le 31 mars dernier à Paris, a été condamné à de la prison ferme, mercredi 22 mai.

Le 31 mars dernier, en marge d'une manifestation à Paris, Julia, une jeune femme transgenre, était insultée, bousculée et même frappée, à Paris. Son principal agresseur a été condamné à dix mois de prison, dont six mois ferme, mercredi 22 mai. "On peut dire qu'il s'agit d'une peine exemplaire, explique la journaliste Nathalie Perez, en duplex depuis le palais de justice de Paris. C'est même une première en France car la circonstance aggravante en raison du genre de la personne n'avait jamais été retenue par un tribunal."  

"Une affaire exemplaire"

C'était bien l'argument principal de l'accusation, lors du procès. "La procureure a rappelé que 85% des personnes transgenres étaient régulièrement agressées ou insultées, et qu'il fallait faire de cette affaire 'une affaire exemplaire', ajoute la journaliste. C'est chose faite, la justice a prouvé que les agressions transphobes pouvaient désormais être passibles d'une peine de prison ferme."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne