Les "remontées chiffrées encourageantes" des Zones de sécurité prioritaires

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Promesse de campagne de François Hollande pour lutter contre la délinquance des quartiers difficiles, les Zones de sécurité prioritaires seraient-elles la panacée ? En tout cas selon le ministre de l'Intérieur qui doit en dresser le bilan ce lundi, "la méthode est la bonne, les premiers résultats sont là."

"Ce n'est pas un coup de bluff, pas une marque" , ne manque jamais de dire Manuel Valls. Et pour cause : les ZSP, les Zones de sécurité prioritaires, c'est un peu le bébé du ministre de l'Intérieur. Une nouvelle façon de lutter contre la délinquance dans les quartiers difficiles. Une promesse de campagne du candidat Hollande, aussi.

Les ZSP, késako ? Il y en a 64 sur le territoire. Dans le nord et le sud de la France, ainsi que dans le bassin grenoblois et en région parisienne. Des zones ciblées, où un effort est consenti pour faire chuter la délinquance.
Est-ce que ça marche ? Après avoir connu des émeutes pendant l'été, les violences urbaines ont baissé de 42% dans les quartiers nord d'Amiens, par exemple. A Lille, trois mois après le lancement de la ZSP, les autorités parlaient d'une baisse de la délinquance de 7%.

"Combattre une délinquance enracinée prendra du temps" (Valls)

Manuel Valls doit dresser un premier bilan aujourd'hui des ZSP. Dans Le Parisien de ce lundi matin, il assure déjà que "la méthode est la bonne, les premiers résultats sont là. " Mais il ne crie pas victoire : "Les ZSP sont un laboratoire de pratiques applicables partout. Mais au-delà des remontées chiffrées encourageantes, combattre une délinquance enracinée prendra du temps."

Elus, responsables associatifs, policiers et gendarmes vont confronter leurs expériences des 15 premières ZSP mises en places depuis septembre dernier. Le ministre devrait annoncer, normalement, des moyens supplémentaires. 

Plus de policiers pour les ZSP

L'Intérieur ne manque pas de rappeler que les réductions d'effectifs chez les forces de l'ordre, décidées par la précédente majorité, sont finies. Valls pourrait d'ailleurs annoncer que "2.500 policiers sortiront fin 2013 des écoles, contre 500 il y a un an" . Des policiers affectés en priorité dans les ZSP. Des postes de gradés seront réservés aux ZSP, également - ce qui permet de motiver une carrière...