Les journées de classe des élèves ruraux : exemple en Charente-Maritime

France 3

C'est la fin des vacances. Lundi, c'est la rentrée pour les élèves de la zone B, ce qui signifie le retour à de longues journées pour ceux qui habitent en zone rurale.

Beaucoup des élèves habitant en zone rurale doivent se lever très tôt pour prendre le bus. C'est le cas de Johanna, 16 ans. Chaque matin, c'est la première levée. Vers 5h45. "Tout est calé à la minute. Après si je suis en retard, c'est la panique", explique la lycéenne.
 
Le lycée le plus proche se trouve à 40 kilomètres. C'est sa mère qui l'accompagne jusqu'au bus. Elle raconte : "On est loin de tout. Après il y a la solution de l'internat mais cette année il est complet".

80 % des élèves viennent de la campagne

 
Dix minutes de voiture pour aller jusqu'à l'arrêt de bus. Il passe à 6h45 précises. Pas question de le rater, le bus scolaire est le seul moyen pour aller au lycée. 
 
Il est 8 h, au lycée de Jonzac, c'est l'heure des bus. 27 au total qui arrivent des communes voisines car dans cet établissement, 80 % des élèves viennent de la campagne, habitués à de très longues journées.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne