Les grasses matinées sont mauvaises pour la santé

France 2

Notre corps aime dormir à heure fixe. Une étude américaine pointe du doigt l'impact de réveils à heures irrégulières sur notre métabolisme.

Vous n'avez pas traversé la planète en avion et pourtant, vous souffrez peut-être de décalage horaire avec des conséquences sur votre santé. C'est ce que semble indiquer une étude américaine sur le rythme du sommeil. Nous sommes 85% à privilégier les grasses matinées le week-end, souvent parce que nous nous couchons plus tard.

Risque de surpoids

Seulement voilà, cette parenthèse du week-end bouleverse notre horloge biologique de la semaine. Le dimanche soir, nous trouvons difficilement le sommeil pour nous lever tôt et péniblement le lundi matin avec un sentiment : celui d'être plus fatigué qu'après cinq jours de travail.

Ce décalage horaire augmenterait le risque d'obésité et l'élévation de la pression artérielle. Notre corps aime dormir à heure fixe. Plus le décalage dans le rythme de sommeil est élevé, plus on risque d'avoir un taux de cholestérol élevé. Alors petit conseil, le week-end comme la semaine, gardez la même heure de réveil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne