Les Femen perturbent l'hommage de l'extrême-droite à Jeanne d'Arc

(Richard Place Radio France)

De la place de l'Opéra à celle des Pyramides, l'Action Française et d'autres groupuscules d'extrême-droite avaient prévu de défiler, en ce jour de Sainte Jeanne d'Arc. Hommage perturbé par les féministes des Femen qui ont réussi à déployer une gigantesque banderole anti-nazie.

La banderole n'est pas restée très longtemps déployée - suffisamment longtemps en tout cas pour pouvoir être lue par la foule en bas, et largement prise en photo. "Sextermination for nazism" , pouvait-on lire. Y a-t-il vraiment besoin de traduction ? 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le slogan n'a pas franchement été apprécié dans la rue. Qui rassemblait, en ce jour de la Sainte Jeanne d'Arc, une partie de l'extrême-droitre française venue défiler entre la place de l'Opéra et celle des Pyramides où figure la statue de la sainte, fleurie chaque 1er mai par le Front national.

Plusieurs cortèges se sont en fait succédé : celui des Jeunesses nationalistes, qui a rassemblé une centaine de personnes, puis une centaine de royalistes de l'Action française, et une cinquantaine de militants du Renouveau français.
C'est au moment où celui-ci allait se disperser, juste avant que le quatrième cortège, de l'Union sacrée des patriotes n'arrive, que quatre militantes de Femen sont apparues au balcon. 

"Les Femen au bûcher", scande la foule

Ambiance. Il a fallu la grande échelle des pompiers pour déloger les perturbatrices - qui sont descendues de leur plein gré. Avant d'être prises en charge, et protégées de la foule hostile, par la police.