Légaliser le cannabis pourrait rapporter 1,8 milliard d’euros par an à l’Etat

Des plants de cannabis à Montevideo (Uruguay), où il est légalisé,  le 15 décembre 2014.
Des plants de cannabis à Montevideo (Uruguay), où il est légalisé,  le 15 décembre 2014. (PABLO PORCIUNCULA / AFP)

C'est ce qu'indique une étude du think tank Terra Nova, dont "Le Monde" publie les conclusions.

La question ne cesse de revenir dans les débats depuis des dizaines d'années : faut-il légaliser la fumette ? Oui, tranche le quotidien Le Monde dans son édition datée du samedi 20 décembre. Le journal publie les conclusions d'une étude du think tank Terra Nova. Les auteurs de la recherche affirment qu'une telle mesure rencontrerait de meilleurs résultats que ceux de la politique de répression actuelle, et qu'elle pourrait rapporter 1,8 milliard d'euros à l'Etat.

Terra Nova détaille les conséquences de trois scénarios possibles : la dépénalisation de l’usage, la légalisation de la production, de la vente et de l’usage dans le cadre d’un monopole public, et la légalisation dans un cadre concurrentiel.

C'est la deuxième option, celle d'une production, d'une vente et d'un usage sous contrôle de l'Etat, qui est privilégiée dans les conclusions de l'étude. Cela "permettrait de fixer le prix à un niveau plus élevé qu'aujourd'hui", contrairement à la seule dépénalisation ou à une vente libre confiée au privé. Cela garantirait "une relative stabilité du nombre de consommateurs et du volume consommé", estime Terra Nova.

550 000 fumeurs quotidiens en France

Alors que la consommation de cannabis est strictement interdite en France, le think tank justifie ce changement de politique car "la répression est en échec" et "coûte cher". Le budget consacré à la lutte contre le cannabis s'élève à 568 millions d'euros par an.

Et avec 550 000 fumeurs quotidiens en France, "non seulement la prévalence du cannabis ne diminue pas significativement, mais elle reste l'une des plus élevées d'Europe", souligne Terra Nova.