Le Samu social lance un appel au secours

FRANCE 3

Alors que le froid arrive, le nombre de demandes d'hébergement d'urgence augmente. Les places manquent et de nombreuses personnes sans domicile fixe ne peuvent pas être accueillies.

José Delaunay est un rescapé de la rue. Après des mois de galère, il a pu être hébergé dans un centre du Samu social à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine. Il a aussi pu trouver un emploi en insertion en tant qu'agent paysager, grâce à cette structure. "J'ai eu un moment de dépression qui était très fort et j'avais l'impression que je n’allais pas m'en sortir et ils m'ont vraiment suivi. Ils ont été absolument extraordinaires pour moi."

Manque de places

Le Samu social héberge ici 93 personnes comme José Delaunay, pour une nuit ou à l'année. Mais le nombre de demandes augmente sans cesse. Les travailleurs sociaux font des maraudes jusqu'à 5 heures du matin pour recueillir les sans-abri qui les ont appelés. Le Samu social gère 70 000 places à Paris, des hébergements en hôtel ou en foyer qui sont en nombre insuffisant. Chaque soir, une cinquantaine de personnes ne peuvent être accueillies. Avec l'arrivée du froid, selon le Samu social, il faudrait au moins 500 places d'urgence en plus à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne