Le jeu vidéo, aussi un univers de femmes

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le saviez-vous ? 52% des utilisateurs de jeux vidéo sont... des joueuses ! Et certaines sont même des joueuses professionnelles. Comme Anne-Sophie Carasco et Elodie Gaillard. Delphine Gotchaux les a rencontrées.

Les deux jeunes femmes de 23 ans font partie de l’équipe Millénium, vice-championne du monde cette année de Counter Strike. C’est un jeu de guerre où l'on devient tour à tour terroriste ou contre-terroriste. L’équipe est composée de cinq joueuses. Anne-Sophie et Elodie vivent à Toulouse, mais leurs coéquipières sont à Montpellier, Marseille et Aix-en-Provence.

Car pour jouer à Counter Strike, pas besoin d'être ensemble. Il suffit d'avoir un ordinateur et une connexion internet, pour jouer en réseau. Anne-Sophie, alias Ritta, a attrapé le virus à 13 ans, en regardant jouer son frère. Six mois plus tard, elle participe à sa première coupe du monde. Car ce jeu n'est pas... un jeu, explique la jeune femme.

 

C'est "un sport, certes électronique, qui réclame la même exigence que n'importe quelle discipline sportive" (Anne-Sophie)

Alors les jeunes femmes s'entrainent beaucoup, jusqu'à  trois quarts d'heure cinq soirs par semaine avant les grandes compétitions. Elles organisent même des "boot camp" avant les rencontres internationales : elles s'enferment ensemble dans une maison louée par leurs sponsors.

Elles ne sont pas payées, mais touchent des primes quand elles gagnent et leurs déplacements à l'étranger sont pris en charge. Les jeunes femmes ont la tête sur les épaules : l'une a un master en information et communication, l'autre est ingénieur spécialisée dans la gestion des risques technologiques et environnementaux. Bien loin de l'image que l'on peut avoir des joueurs enfermés chez eux dans le noir pour s’adonner à leur passion.


Pour ces joueuses, Counter Strike est un sport à part entière. Le reportage de Delphine Gotchaux
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne