Egalité hommes-femmes : les quatre priorités du gouvernement

Le gouvernement présentera un projet de loi sur les droits des femmes au printemps 2013.
Le gouvernement présentera un projet de loi sur les droits des femmes au printemps 2013. (GETTY IMAGES)

Francetv info vous détaille ce dispositif, qui doit favoriser l'égalité professionnelle et lutter notamment contre les stéréotypes à l'école ou les violences faites aux femmes.

SOCIETE - "Changer de rythme et de méthode" et élaborer "une troisième génération de droits des femmes". A l'issue d'un "comité interministériel  aux droits des femmes", le gouvernement a présenté, vendredi 30 novembre, une série de mesures destinées à favoriser l'égalité entre les hommes et les femmes, mais aussi à lutter contre les stéréotypes à l'école ou contre les violences faites aux femmes. Jean-Marc Ayrault a également annoncé la création d'un Haut Conseil à l'égalité entre les femmes, et le gouvernement présentera un projet de loi sur les droits des femmes au printemps 2013.

Lutter contre les stéréotypes et le sexisme ordinaire

A l'école. A la rentrée 2013, cinq académies vont mettre en œuvre un programme nommé "ABCD de l'égalité" pour les élèves de la grande section de maternelle au CM2. Ce programme comprend "des actions de sensibilisation, de lutte contre le harcèlement et les violences sexistes, d'éducation au respect et à l'égalité" qui seront menées dans les collèges et les lycées. Autre objectif annoncé par le comité interministériel : rendre l'éducation à la sexualité "pleinement effective" en décembre 2012, sans plus de détails.

Dans les universités, "l'application de la parité" sera "envisagée" par le futur projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche.

Dans les médias. Le gouvernement compte proposer une "extension des pouvoirs de régulation du CSA" afin de veiller "à la promotion de l'image de la femme" mais aussi à la lutte contre "la diffusion de stéréotypes sexistes et d'images dégradantes". Au programme également, "une meilleure représentation des expertes dans les émissions de débat', "promotion de l'égalité dans les programmes pour enfants" et "diffusion du sport féminin" sur France Télévisions et Radio France.

A cet effet, la liste des compétitions sportives figurant dans le décret du 22 décembre 2004 relatif à la diffusion d’événements d’importance majeure, où figurent notamment le tournoi de rugby des Six Nations ou le Tour de France cycliste masculin, "sera révisée pour donner toute leur place aux épreuves sportives féminines". Le comité compte aussi s'attaquer à la parité dans les fédérations sportives, avec des objectifs fixés "au plus tard en 2014".

Lutter contre les violences

François Hollande avait déjà promis dimanche une "loi cadre" pour lutter contre les violences faites aux femmes. Parmi les mesures annoncées vendredi, la création, d'ici fin 2013, d'une "plateforme commune d'accueil téléphonique pour les femmes victimes de violences". L'expérimentation "téléphone grand danger" va aussi être étendue. Elle permet à des femmes ayant porté plainte à la suite de violences conjugales et séparées de leur compagnon d'alerter un centre dédié jour et nuit.

Le gouvernement souhaite améliorer l’accueil des victimes, la communication entre les instances policières et judiciaires, leur organisation, ainsi que la formation des professionnels. Il compte "renforcer" les "référents pour les femmes victimes de violences, en particulier dans les zones de sécurité prioritaires".

Comme déjà annoncé par François Hollande, 5 000 places d’hébergement d'urgence vont être créées d'ici la fin du quinquennat, dont près d’un tiers sera réservé aux femmes victimes de violence.

Améliorer le quotidien

Aujourd'hui encore, les femmes sont davantage concernées que les hommes par la garde des enfants et plus nombreuses à sacrifier leur carrière ou recourir au temps partiel pour s'en occuper. Ainsi, le comité interministériel a pour objectif de développer, d'ici 2015, la scolarisation des moins de 3 ans, "en priorité dans les secteurs de l'éducation prioritaire et dans les secteurs ruraux isolés, pour lesquels il poursuivra une objectif de 30%".

Le gouvernement vise aussi les métiers très féminins, comme celui d'agent d'entretien. Jean-Marc Ayrault adressera aux ministres une circulaire "pour prévoir le nettoyage des bureaux aux heures ouvrées et continuer à faciliter le passage du temps partiel au temps complet". Et d'ajouter que cette démarche sera "étendue à d'autres secteurs", comme les services à la personne, où les femmes sont encore majoritaires.

Favoriser l'égalité professionnelle

Une loi existe déjà, qui contraint les entreprises en matière d'égalité professionnelle. Seul problème, elle n'est pas appliquée. Le gouvernement prendra donc des mesures pour permettre son application. De plus, "un contrôle systématique interviendra dans toutes les entreprises de plus de 1 000 salariés". Les petites et moyennes entreprises seront elles invitées à "négocier".

Le comité entend notamment briser le "plafond de verre" qui empêche encore certaines salariées d'accéder à des postes à responsabilité. Pour cela, la loi du 27 janvier 2011 sur la place des femmes dans les conseils d’administration et de surveillance des entreprises cotées verra "son périmètre étendu à tous les établissements publics industriels et commerciaux".

Au niveau des instances politiques, le gouvernement "s'attachera" à faire respecter la parité dans les élections nationales. En outre, un "protocole d'accord sur l'égalité dans les fonctions publiques sera très prochainement établi et soumis à la signature", avec un objectif d'au moins 20% de femmes dès 2013, puis de 40% en 2017. 

Au niveau européen enfin, la France fera pression sur ses partenaires pour un meilleur équilibre hommes-femmes dans les marchés publics, les instances communautaires, et en particulier pour "les prochains renouvellements au sein des organes de décision de la Banque centrale européenne".

 


Vous êtes à nouveau en ligne