Le don d'ovocytes et de spermatozoïdes favorisé

(Les personnes sans enfants pourront à présent faire un don © MaxPPP)

Le nombre de donneurs d’ovocytes et de spermatozoïdes étant insuffisant, le gouvernement permet depuis ce jeudi les dons de personnes n’ayant pas eu d’enfants.

Les personnes qui n'ont pas eu d'enfants pourront désormais faire don de leurs ovocytes ou de leurs spermatozoïdes. Auparavant seules, les donneurs "familiaux" étaient acceptés. Le décret de la ministre de la Santé, Marisol Touraine est publié ce jeudi au Journal Officiel.

La gestion d'une pénurie

Actuellement, environ 3.000 couples infertiles attendent un don de gamètes pour pouvoir devenir parents. Mais cette attente peut être très longue puisque les donneurs manquent, en particulier pour les offres d'ovocytes. Afin de répondre à cette pénurie, la possibilité de donner est accordée aux personnes qui n'ont pas eu d'enfants. En fait, ce don élargi était juridiquement possible depuis la loi de bioéthique de 2011 mais les conditions n'avaient pas été fixées.

Les conditions d'un don gratuit

Désormais, toute femme âgée de 18 à 37 ans et tout homme âgé de 18 à 45 ans, en bonne santé, pourra se porter candidat aux dons d'ovocytes ou de spermatozoïdes. Chaque candidat rencontrera un psychologue afin de vérifier qu'il ne fait l'objet d'aucune pression et que son don est parfaitement altruiste. Le don reste anonyme et gratuit.

Le décret précise que ces nouveaux donneurs qui n'ont pas eu d'enfants pourront bénéficier ultérieurement d'une partie des gamètes offerts s'ils devenaient infertiles.

Vous êtes à nouveau en ligne