Le Crif est choqué par les propos de François Fillon sur la viande halal et casher

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Après Claude Guéant c’est au tour de François Fillon de susciter la polémique sur la question de la viande halal. Le Premier ministre a ainsi provoqué la colère du Crif en estimant qu’il fallait revenir sur "les traditions ancestrales" d’abattage rituel des animaux.

Pour François Fillon, ces
traditions ne correspondent plus aujourd’hui "à grand-chose" .
S’exprimant à titre personnel, le Premier ministre a estimé que les religions "devaient
réfléchir au maintien des traditions qui n’ont plus grand-chose à voir avec l’état
aujourd’hui de la science, l’état de la technologie, les problèmes de
santé"
.

Des propos qui ont suscité la
colère du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Son
président, Richard Prasquier – qui entretient de bonnes relations avec Nicolas
Sarkozy - s’est ainsi dit "choqué" d’entendre le Premier ministre s’exprimer
ainsi. Des déclarations qualifiées également de "stupéfiantes" .

Une responsable de l’UMP a également pris ses distances
avec François Fillon. Salima Saa, secrétaire
nationale UMP chargée du développement urbain a expliqué qu’elle était "attristée
de voir s’étaler des jugements négatifs et dévalorisants sur les musulmans de France"
.

Cette polémique sur la viande halal a été
lancée par Marine Le Pen, candidate Front National à la présidentielle. Elle a
ensuite été reprise par Claude Guéant. Le ministre de l’Intérieur a notamment fait
le lien entre viande halal et droit de vote des étrangers.  

Vous êtes à nouveau en ligne