La lutte contre les inégalités homme-femme doit-elle faire partie des programmes scolaires ?

Le gouvernement a décidé d'abandonner l'ABCD de l'égalité, mais met en place un autre dispositif pour combattre les stéréotypes dans le cadre de l'école. 

L'expérimentation des ABCD de l'égalité dans les écoles primaires ne sera pas poursuivie. Pour remplacer ce dispositif qui a provoqué la polémique, le ministre de l'Education nationale, Benoît Hamon, doit détailler, lundi 30 juin, de nouvelles mesures permettant aux professeurs des écoles d'intégrer la lutte contre les inégalités homme-femme à leur enseignement. 

Les ABCD de l'égalité, expérimentés dans 600 écoles volontaires, de la grande section maternelle au CM2, étaient vivement critiqués par des mouvements proches de l'extrême droite et des opposants au mariage pour tous. Ils les accusaient notamment de vouloir brouiller l'identité sexuelle des enfants. Des activistes avaient appelé à des "journées de retrait de l'école".

Pour calmer les esprits, Benoît Hamon a décidé de revoir sa copie. L'expérience ne sera pas généralisée à la rentrée prochaine, mais un dispositif permettra à tous les enseignants d'accéder à des outils pédagogiques améliorés. Une mallette pédagogique sera fournie à 30 000 enseignants pour apprendre aux écoliers qu'ils sont égaux.

Les associations qui travaillent sur l'égalité craignent que ce nouveau dispositif ne soit pas efficace pour former tous les enseignants.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

La lutte contre les inégalités homme-femme doit-elle faire partie des programmes scolaires ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne