La crise des marchés financiers vous préoccupe-t-elle ?

Au lendemain d'un "lundi noir" sur les places boursières internationales, Shanghai a poursuivi sa chute, mardi, en clôturant sur un plongeon de plus de 7%.

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, l'assure : la croissance française pour 2015 n'est pas menacée par la crise chinoise. Il n'empêche : entraîné par la chute de la Bourse de Shanghai, lundi 24 août, le CAC40 a enregistré sa plus forte baisse depuis quatre ans, cédant 5,35% à la clôture. 

Dans une déclaration au journal Les Echos, mardi, le Premier ministre, Manuel Valls, se veut lui aussi rassurant. "L'impact de la tourmente financière et du ralentissement de l'économie chinoise pour la France et les économies européennes ne devrait pas aller au-delà de quelques dixièmes de point de PIB." Lundi, le président, François Hollande, avait déjà estimé que l'économie mondiale était "suffisamment solide" pour que sa croissance ne soit "pas seulement liée à la situation en Chine". Dans La Tribune, Nicolas Cheron, stratégiste chez CMC markets, considère lui aussi que "la crise n'est pas si catastrophique qu'il y paraît".

Un avis qui n'est cependant pas partagé par tout le monde. "La situation chinoise a envoyé des signaux négatifs aux autres marchés, et crée de l’inquiétude, parce que, aujourd’hui, entre les Etats-Unis, l'Europe et la Chine, aucune puissance n'a la capacité de tirer l'économie mondiale vers le haut", souligne par exemple Philippe Waechter, chef économiste chez Natixis AM.

Cette nouvelle crise financière vous préoccupe-t-elle ? Votez, réagissez, commentez sur le site.

La crise des marchés financiers vous préoccupe-t-elle ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne