La baisse des impôts pour 9 millions de ménages peut-elle relancer la consommation ?

Le Premier ministre a expliqué, mercredi, qu'il souhaitait baisser le montant de l'impôt sur le revenu des Français les plus modestes.

Manuel Valls a annoncé sur France Inter, mercredi 17 septembre, qu'il allait soumettre au Parlement, cet automne, une proposition qui vise à supprimer la première tranche d'imposition.

Le Premier ministre répond ainsi au "ras-le-bol fiscal" exprimé par des contribuables de plus en plus nombreux. Leur mécontentement, lié à l'augmentation des impôts depuis quatre ans, a pu peser lors des élections municipales. Manuel Valls semble donc vouloir rectifier le tir.

Le gouvernement amplifie ainsi la baisse proposée sur les impôts 2013, qui concernait 4,2 millions de ménages. Cette fois, en supprimant la tranche à 5,5% pour la loi de finances 2015, il concerne la fraction des revenus par part fiscale comprise entre 6 000 et 12 000 euros. Il vise globalement une baisse d'impôt pour 9 millions de ménages.

Ainsi "un retraité à 1 400 euros de pension économisera 230 euros". Pour un couple avec trois enfants gagnant 4 200 euros, "ce sera une baisse d'impôts de 1100 euros", a cité comme exemples Manuel Valls.

Le gouvernement espère ainsi favoriser la consommation et relancer l'économie. Mais derrière le signal politique, des questions restent posées : qu'en sera-t-il pour les autres tranches d'imposition ? Comment le gouvernement compensera-t-il le manque à gagner pour éviter de creuser encore le déficit ? Enfin, les ménages qui bénéficieront de cette baisse du montant de l'impôt vont-ils consommer ou épargner ?

Votez, réagissez, commentez sur le site. 

La baisse des impôts pour 9 millions de ménages peut-elle relancer la consommation ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne