La baisse des allocations familiales pour les ménages aisés est-elle une bonne mesure ?

La modulation des allocations familiales entre en vigueur mercredi 1er juillet. Il s'agit d'un rééquilibrage de la politique familiale en faveur des plus modestes.

Les mêmes allocations pour tous, c'est terminé. Les ménages les plus aisés vont voir leurs aides diminuer. A compter du 1er juillet, une mesure phare du projet de financement de la sécurité sociale entre en vigueur : la modulation des allocations en fonction des revenus. 

Les familles de deux enfants et plus continueront à percevoir des allocations, mais désormais, elles sont calculées en fonction des revenus du foyer. Pour un revenu mensuel net supérieur à 5 595 euros, le montant des allocations est divisé par deux (64,75 euros au lieu de 129,35 euros), et pour les ménages qui perçoivent plus de 7 457 euros par mois, il est divisé par quatre.

Environ 500 000 familles sont concernées par cette baisse des allocations, soit 10% des allocataires. Cette mesure devrait représenter une économie de 400 millions d’euros en 2015 et 800 millions d'euros en année pleine. Cette idée a été farouchement combattue par la droite, les communistes et les associations familiales, au nom de la préservation de "l'universalité de la politique familiale".

Votez, réagissez, commentez sur le site.

La baisse des allocations familiales pour les ménages aisés est-elle une bonne mesure ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne