L'Etat doit-il s'approprier des terrains pour construire des logements sociaux ?

Le gouvernement présente, mercredi 13 avril, son projet de loi Egalité et citoyenneté pour lutter contre la "ghettoïsation" des quartiers.

Avec son projet de loi Egalité et citoyenneté, le gouvernement veut lutter contre les ghettos et "l'apartheid social". Dans un entretien à Libération, le Premier ministre indique qu'il veut "lutter contre la ségrégation et retisser l'égalité dans les quartiers"

Actuellement, le parc HLM loge 10 millions de Français dans 4,7 millions de logements. Pour autant, 1,8 million de ménages attendent un logement social en France. La loi SRU (solidarité et rénovation urbaine) impose aux communes de plus de 3500 habitants de construire 20 à 25% de logements sociaux. Mais tous les maires ne sont pas d'accord, particulièrement dans les quartiers favorisés où les terrains sont très chers. Résultat : quinze ans après l'adoption de la loi, 1115 communes sont déficitaires en logements sociaux, et 223 font l'objet d'un arrêté de "carence".

Des préemptions dans cinquante communes

Les pénalités financières ont été multipliées par 5 depuis janvier 2015, 110 préemptions ont été réalisées sur une cinquantaine de communes et les préfets ont délivré 21 permis de construire à la place des maires.

L'Etat doit-il préempter les terrains pour construire les logements sociaux ?

Votez, réagissez, commentez sur le site.

L'Etat doit-il s'approprier des terrains pour construire des logements sociaux ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage