Goncourt : un prix littéraire peut-il guider vos achats ?

La saison des prix littéraires est lancée, avec l'attribution du prix Goncourt lundi 4 novembre. Convoité par tous, dénigré par certain, il dope les ventes des éditeurs. 

Créé au début du XXe siècle, le prix Goncourt ouvre la saison des prix littéraires, lundi 4 novembre.

Tous les auteurs rêvent de décrocher ce prix. Et pour cause : il permet de doper les ventes. Si la moyenne des ventes d'un prix Goncourt s'élève à 400 000, en  2006, Jonathan Littell a atteint 615 000 exemplaires avec "Les Bienveillantes".

L'impact de prestigieux prix littéraire est d'autant plus élevé que l'auteur qui l'obtient a déjà publié avec succès, possède quelques entrées dans les médias et est déjà bien promu par son éditeur. En 2010, les ventes de Michel Houellebecq ont ainsi été multipliées par 9 pour son roman "La carte et le territoire" .

Renaudot, Médicis, Femina, Interallié... Tous les prix n'ont pas la même valeur, certains sont même peu efficaces en termes de ventes. Un peu comme au cinéma, le public français ne suit pas toujours les recommandations des jurys, des critiques ou des libraires. 

 

Goncourt : un prix littéraire peut-il guider vos achats ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne