Faut-il limiter la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires ?

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, doit officialiser, lundi, l'expérimentation sur trois tronçons de route, de la limitation de vitesse à 80 km/h au lieu de 90 km/h.

Les automobilistes vont devoir lever le pied. Afin de lutter contre la récente hausse de la mortalité routière (+3,7% en 2014, une première depuis douze ans), le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, doit annoncer, lundi 11 mai, qu'une limitation de la vitesse à 80 km/h va être expérimentée sur trois tronçons de routes secondaires.

Ce passage de 90 à 80 km/h devrait être testé dès cet été, et pour une durée de deux ans. Le Conseil national de la sécurité routière, qui regrette que la mesure ne soit pas plus étendue, estime qu'une telle limitation permettrait se sauver plus de 400 vies par an.

Mais depuis l'annonce du projet, en juin 2014, Bernard Cazeneuve fait face à de nombreuses critiques. La présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon, estime, par exemple, "que quelques kilomètres ne constituent pas une expérimentation mais une observation". Bernard Darniche, ancien pilote de rallye, et actuel président de l'Association des citoyens de la route n'est, lui, pas de cet avis. Interrogé en octobre sur Canal+, il parle de "stupidité", et préfère pointer du doigt "les infrastructures sur les routes nationales et départementales très accidentogènes".

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Faut-il limiter la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne