Etes-vous prêt à faire un don pour la reconstruction du Népal ?

Après deux tremblements de terre samedi et dimanche, les secouristes du monde entier arrivent lundi à Katmandou, la capitale du Népal.

Alors que la terre a de nouveau tremblé dimanche au Népal, le bilan du séisme survenu samedi 25 avril ne cesse de s'alourdir. Plus de 3 200 personnes ont trouvé la mort dans le tremblement de terre ou les destructions et l'avalanche qui ont suivi. Le bilan fait également état de 6 500 blessés. Les équipes humanitaires internationales tentent de rejoindre la capitale, Katmandou, pour venir en aide aux rescapés. Les communications, l'électricité, l'eau potable sont coupées dans les villages de haute montagne.

Médecins du monde, Handicap international, Action contre la faim, la Croix-Rouge disposent d'équipes à pied d'œuvre sur le terrain, et peuvent aussi récolter des fonds. Car le Népal a besoin d'argent pour assurer les missions d'urgence. Washington entend débloquer une aide d'un million de dollars, Londres prévoit de dégager cinq millions de livres et l'Union européenne, trois millions d'euros.

Outre les hommes, les chiens renifleurs, le matériel médical, il est urgent de fournir de l'eau potable et des vivres aux rescapés. Pour les autorités népalaises, les régions difficiles d'accès nécessitent la présence d'hélicoptères. L'Unicef explique qu'elle mobilise 2 avions-cargos chargés de 120 tonnes d'aide humanitaire. Mais l'altitude et le froid ne facilitent pas l'action des secouristes.

Au moins deux Français ont trouvé la mort sur place. Et le Quai d'Orsay continue de chercher à établir un contact avec plus de 600 personnes.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Etes-vous prêt à faire un don pour la reconstruction du Népal ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne