Etes-vous encore prêt à acheter une voiture diesel ?

Le gouvernement a décidé, mercredi 14 octobre, de réduire l'avantage fiscal du diesel par rapport à l'essence dès 2016.

Le scandale Volkswagen semble avoir accéléré les choses. Le Premier ministre, Manuel Valls, a décidé de réduire l'écart entre le diesel et l'essence, en proposant le rapprochement d'ici cinq ans du prix des deux carburants. Dès 2016, la taxation du gazole augmentera d'un centime par litre, puis une nouvelle hausse d'un centime aura lieu en 2017, tandis que celle de l'essence sera réduite du même montant pendant la même période.

Après des années de débats, les pouvoirs publics s'attaquent donc à l'avantage fiscal du diesel. Le député écologiste Denis Baupin salue "une belle avancée pour l'écologie et la santé publique". La proximité de la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre n'est peut-être pas étrangère à cette décision.

Le scandale des moteurs truqués de Volkswagen a aussi jeté l'opprobre sur le carburant préféré des Français. Le gazole représente actuellement 80% des volumes de carburant écoulés en France et 55,7% des achats de voitures neuves pour les particuliers. L'Etat veut inciter les consommateurs à acheter moins de voitures diesel et récupérer au passage un peu d'argent – environ 250 millions d'euros en 2016. 

Votez, réagissez, commentez sur le site.

 

 

Etes-vous encore prêt à acheter une voiture diesel ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne