Craignez-vous les conséquences de la grève des médecins vendredi ?

Les principaux syndicats de médecins appellent à la grève vendredi 13 novembre. Ils s'opposent à la loi de santé Touraine qui arrive à l'Assemblée nationale en seconde lecture.

Depuis un an, ils sont en lutte. Les blouses blanches retrouvent le pavé pour une grève le vendredi 13 novembre contre la loi Santé de Marisol Touraine et en particulier la généralisation du tiers payant à partir de 2017. Généralistes, spécialistes, chirurgiens veulent faire entendre leur voix. Ils sont rejoints par les dentistes et les infirmiers libéraux.

Des cabinets seront fermés, des opérations programmées dans les établissements privés, annulées, et les urgences pourront être redirigées vers l'hôpital public. Certaines actions devraient se poursuivre pendant plusieurs jours, le projet de loi revenant lundi en deuxième lecture à l'Assemblée nationale.

Le mouvement pourrait être particulièrement suivi dans certaines grandes villes, comme à Toulouse, à Lyon ou à Grenoble, selon les estimations de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP). "Dans certaines cliniques, le taux de grévistes parmi les médecins libéraux sera à 100%. Nous avons déjà reporté des opérations et réduit le nombre de consultations pour garantir la continuité des soins", explique Frédéric Sanguignol, le président de la FHP, à La Tribune.

Le ministère de la Santé annonce que toutes les dispositions sont prises pour que chaque patient soit pris en charge dans les meilleures conditions. Il est recommandé d'appeler le 15 avant de se déplacer.

Craignez-vous les conséquences de la grève des médecins vendredi ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage