Charges, dettes, emprunts... L'Etat doit-il aider les agriculteurs ?

Stéphane Le Foll a présenté, mercredi, lors du Conseil des ministres, un plan d'urgence pour venir en aide à l'élevage français.

Il y avait urgence. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a présenté, mercredi 22 juillet, un plan d'aide à l'élevage français. Ce plan comporte 24 mesures, détaillées autour de six axes. 

Les plus importantes concernent le redressement des prix de la viande des bovins et des porcs, l'allègement des dettes bancaires et des créances auprès des fournisseurs, la diminution des charges, le report du paiement de la TVA ou des impôts dès le mois de septembre. D'autres mesures visent également à développer la contractualisation des prix dans les filières de production de viande, l'aide à l'exportation et l'amélioration de la compétitivité. 

Après quatre jours de blocage en France et plus particulièrement en Normandie, les éleveurs se battent contre la faible rémunération de leurs produits. Ils demandent le respect de l'accord du 17 juin qui prévoyait l'augmentation progressive des prix. 

Une réunion mercredi après-midi avec tous les acteurs du secteur, éleveurs, grande distribution, industriels, devrait compléter le plan d'action du gouvernement.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Charges, dettes, emprunts... L'Etat doit-il aider les agriculteurs ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage
Vous êtes à nouveau en ligne