La défense des services publics à Guéret mobilise deux fois moins qu'en 2005

(Il y a dix ans, sous la neige, la grande manifestation pour la défense des services publics avait réuni dix mille personnes © MAXPPP)

Il y a dix ans, la capitale de la Creuse avait déjà été l'épicentre d'un mouvement pour la défense des services publics. 6.000 personnes s'étaient alors réunies. En 2015, les maux sont toujours les mêmes selon des manifestants toutefois moins nombreux, entre 2.000 et 4.000 personnes selon les sources.

Une grande manifestation pour la défense des services publics se tenait à Guéret, préfecture du département de la Creuse. Dix milles personnes étaient attendues, moins de la moitié ont répondu présent même si ces manifestants, responsables associatifs, politiques ou syndicaux sont venus de partout en France pour appeler le gouvernement à réagir.

Moins de mobilisation

On était loin de la mobilisation observée il y a dix ans, dans cette même ville de Guéret, déjà pour la défense des services publics. Selon les forces de l'ordre, 2.200 personnes sont descendues dans la rue, un peu moins du double pour les organisateurs.

Il y avait beaucoup de gens venus d'ailleurs, par exemple de Lille pour défendre les services publics dans les collectivités, de Sarlat, de Nîmes, de Narbonne ou encore de Charente pour défendre l'hôpital, la Poste, les écoles. Ce sont des syndicalistes principalement qui étaient présents, ou des personnalités politiques. Beaucoup sont venues défendre le rail également, après la remise du rapport Durand très récemment, pour défendre le maintien des lignes Intercités. 

"2005, des boules de neige, 2015, des pavés"

L'un des slogans les plus marquants dans le cortège indique "2005, des boules de neige, 2015, des pavés", en référence la première manifestation à Guéret il y a dix ans. A l'époque François Hollande était présent, des militants du PCF lui avait lancé une boule de neige. 

Guy Dumignard, maire adjoint communiste de la ville de la Souterraine à l'ouest de Guéret, estime que "depuis bien trop longtemps maintenant les services publics sont mis à mal,  et dans le département de la Creuse nous sommes particulièrement concernés car nous sommes un territoire rural. Les services publics sont indispensables à la vie qutodienne, notamment pour les personnes âgées. Donc ca nous semble important aujourd'hui de nous battre pour la SNCF, pour la Poste, pour l'Education nationale (...) C'est cette présence là de l'Etat au quotidien que je suis venu défendre."

manif service public
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne