L'Angleterre met le holà aux pubs sexistes

L'agence anglaise de régulation des publicités conclut que la réglementation en matière de pubs sexistes n’est pas assez sévère.

Une agence anglaise de régulation de la publicité vient de publier une étude qui conclut que la réglementation actuelle n'est pas assez stricte.

Cette étude conclut que ces publicités induisent des comportements stéréotypés chez les gens, ayant ainsi un effet négatif sur la façon de se percevoir ou de percevoir les autres.

« Nous savons que la publicité fait partie des nombreux facteurs qui influencent la perception que les gens ont du monde. Nous savons que ce n'est pas le seul, mais elle a un effet. Et c'est notre rôle en tant que régulateurs de la publicité d'éviter qu'elle trompe, blesse ou offense », explique Ella Smillie, directrice de l’étude.

Un impact important sur le public

Alors que les représentations de femmes sexualisées ont augmenté depuis 1983, 69% des jeunes filles américaines associent le corps idéal aux mannequins dans les magazines selon l’institut l’American Academy of Pediatrics.

Pour Jean Kibourne, auteur et activiste, ces images affectent nos perceptions.

« Nous sommes tous affectés par ces images, et nous avons tous intérêt à les remettre en cause. Nous devons créer un meilleur monde pour nous-mêmes, et pour nos enfants. »

Vous êtes à nouveau en ligne