Visé par une enquête pour fraude fiscale, le député Thierry Solère accuse deux magistrates de "faux" et porte plainte

Le député LREM Thierry Solère à l\'Assemblée nationale, le 4 juillet 2017.
Le député LREM Thierry Solère à l'Assemblée nationale, le 4 juillet 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)

Cette plainte est "en cours d'analyse" par le parquet de Paris, qui devra ensuite décider s'il ouvre ou non une enquête sur les faits dénoncés.

Le député LREM Thierry Solère a déposé une plainte pour "faux et usage de faux" concernant un document rédigé par le parquet de Nanterre dans l'enquête pour "fraude fiscale" et "trafic d'influence" le concernant, a indiqué l'un de ses avocats, Pierre-Olivier Sur, dimanche 10 février, confirmant une information du JDD.  

Cette plainte est "en cours d'analyse" par le parquet de Paris, qui devra ensuite décider s'il ouvre ou non une enquête sur les faits dénoncés, a de son côté précisé à l'AFP une source judiciaire. Le député accuse indirectement la procureure de la République de Nanterre, Catherine Denis, d'avoir basé sa demande de levée d'immunité parlementaire sur des informations qu'elle savait erronées.

"Thierry Solère ne peut admettre que l'Assemblée nationale ait été trompée par la justice pour que cette dernière obtienne la levée de son immunité parlementaire", a affirmé Pierre-Olivier Sur. A la suite de la requête de la procureure, en juillet 2018, le député, qui a toujours clamé son innocence dans ce dossier, s'était vu retirer son immunité et avait été placé en garde à vue, puis remis en liberté sur avis médical.

Vous êtes à nouveau en ligne