VIDEO. Un père jugé pour l'assassinat de sa fille handicapée

Cette vidéo n'est plus disponible

Un homme de 45 ans est jugé devant les assises de Seine-et-Marne pour avoir étouffé dans son sommeil sa fille Johana, 6 ans, dont il ne supportait plus le lourd handicap.

Née prématurée, Johana était tétraplégique, épileptique et souffrait d'un fort retard mental. Portant des couches, ne pouvant pas rester assise, elle dépendait totalement de son père. Cet homme de 45 ans est jugé devant les assises de Seine-et-Marne pour avoir étouffé dans son sommeil son enfant, Johana, 6 ans, dont il ne supportait plus le lourd handicap. Le procès s'est ouvert, mardi 18 mars, à Melun. Ce maçon comparaît libre devant la cour d'assises pour le plus grave des crimes prévus par le Code pénal, l'assassinat. Il encourt la prison à vie.  

Un père décrit comme aimant mais épuisé

Le drame se noue dans le village de Boulancourt, à 80 km au sud de Paris, le 3 janvier 2011. Après avoir regardé la télévision en famille et couché sa fille vers 20h30, l'homme se rend dans sa chambre, place sa main sur sa bouche et l'étouffe. C'est vers 2 heures du matin qu'il réveille sa femme, et avoue.

Devenu "dépressif et inquiet", cet homme, qui s'occupait seul de sa femme malade et de sa fille, très dépendante, voulait tuer sa compagne puis se donner la mort après avoir étouffé sa fille. "Mais il n'en a pas eu le courage", relate son avocat. Il avait fait un virement de 10 000 euros sur le compte en banque de sa mère, pour payer les obsèques de toute sa famille. Ce père aimant, comme le décrivent les psychiatres, était aussi un homme "épuisé", laminé, qui ne prenait plus ses antidépresseurs et se réfugiait dans l'alcool. Il aurait refusé à plusieurs reprises l'aide extérieure. Son procès doit s'achever jeudi.

Vous êtes à nouveau en ligne