VIDEO. Régis de Camaret condamné à 8 ans de prison pour viols sur mineures

France 2 - Benoît Gadrey et Philippe Evêque

L'entraîneur de tennis a également écopé d'une interdiction définitive d'exercer le métier d'entraîneur de tennis et a fait l'objet d'un mandat de dépôt, après sa condamnation par les assises du Rhône.

JUSTICE - Régis de Camaret, ex-entraîneur de nombreuses championnes françaises de tennis, dont Isabelle Demongeot et Nathalie Tauziat, a été condamné, vendredi 23 novembre à Lyon, à huit ans de prison ferme pour viols et tentatives de viols sur deux joueuses alors mineures par la cour d'assises du Rhône. L'accusation avait requis de 10 à 12 ans de prison et la défense avait demandé l'acquittement.

"Ce soir il est en prison, la honte a changé de camp, c'était un long combat, on est très touchées, vidées" a brièvement réagi Isabelle Demongeot à la sortie de l'audience. L'ancienne numéro deux du tennis français avait été entendue comme témoin durant le procès, sa plainte ayant été prescrite. 

Plus d'une vingtaine de ses anciennes élèves l'accusaient devant la cour d'assises du Rhône d'attouchements sexuels et de viols à répétition entre 1977 et 1989, mais deux cas seulement ont été retenus. Le procès de Régis de Camaret intervient après un chemin judiciaire semé d'embûches. La cour d'appel d'Aix-en-Provence avait prononcé un non-lieu en 2009, une décision invalidée en 2011.

Vous êtes à nouveau en ligne