VIDEO. Justice, prisons : la gauche est-elle plus laxiste que la droite ?

Clément Le Goff, Bruno Girodon - France 2

Après la libération de trois hommes condamnés, faute de place dans les prisons, l'opposition accuse le gouvernement de laxisme. A tort, comme le montrent les chiffres.

Après la remise en liberté de trois hommes, faute de places en prison, jeudi 1er août, à Dreux (Eure-et-Loir), les réactions se multiplient. L'opposition accuse la garde des Sceaux, Christiane Taubira, de laxisme. En retour, la ministre assure que cette décision est "conforme à la loi"La loi Dati de 2009 prévoit en effet que les peines de moins de deux ans d'emprisonnement puissent être aménagées, et donc différées.

Les hommes avaient été condamnés à des peines de prison ferme allant de deux à trois mois. L'un a été condamné pour "rébellion", "violences contre un policier", "outrages" et "conduite en état d'ivresse", un autre pour "violences avec arme" et, le dernier, pour ne pas avoir accompli un travail d’intérêt général. Faut-il voir avec ces trois remises en liberté le signe d'un laxisme de la part de la gauche ? Pas si sûr.

Vous êtes à nouveau en ligne