VIDEO. Huit ans de prison dans l'affaire des reclus de Monflanquin

France 3 - D. Mari, J.-P. Stahl et D. Bonnet

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné à huit ans de prison Thierry Tilly, accusé d'avoir escroqué les onze membres d'une famille d'aristocrates du Lot-et-Garonne par emprise mentale durant une dizaine d'années.

JUSTICE – Thierry Tilly, qui a tenu sous sa coupe pendant dix ans une famille issue de l'aristocratie du Lot-et-Garonne, les "reclus de Monflanquin", a été condamné mardi 13 novembre à huit ans de prison. Il a aussitôt menacé que ce procès pour manipulation mentale "ne fasse que commencer".

Dix ans de prison, le maximum encouru, avaient été requis devant le tribunal correctionnel de Bordeaux contre Thierry Tilly, 48 ans, détenu depuis octobre 2009. Son complice, Jacques Gonzalez, 65 ans, libre et malade, a été condamné à quatre ans de prison. Le tribunal a estimé qu'il n'était pas l'inspirateur de Thierry Tilly dans cette affaire, contrairement à ce qu'avançait la défense de ce dernier. Les deux hommes ont aussi été condamnés à des peines d'interdiction de cinq ans des droits civiques et civils.

La présidente Marie-Elisabeth Bancal a longuement expliqué le jugement avant de prononcer les peines. Pour le tribunal, Thierry Tilly est bien l'auteur d'un "complot machiavélique" par lequel il a exercé une "sujétion psychologique" sur les onze membres de la famille de Védrines – l'aïeule est décédée en 2010 – jusqu'à leur faire vendre tous leurs biens, à hauteur de 4,5 millions d'euros.

Vous êtes à nouveau en ligne