VIDEO. Après le procès des parents de Marina, celui de l'Etat

France 2 - Sarah Bernuchon, Fanny Stenneler et Mathias Barrois

La justice qui a condamné pour barbarie les parents de la fillette, morte en 2009 de coups répétés, est à son tour sur la sellette. Elle est accusée de négligences dans le suivi de l'enfant.

Dix mois après le procès et la condamnation des parents de Marina, fillette morte en 2009 de maltraitances répétées, l'institution judiciaire va devoir répondre, jeudi 11 avril, des négligences dans le suivi de l'enfant dont le signalement avait été classé sans suite par le parquet. Deux associations de défense des droits de l'enfant ont assigné l'Etat pour "faute lourde". Elles estiment que si l'enquête pénale avait été effectuée correctement, Marina aurait pu être sauvée.

Marina Sabatier, 8 ans, est morte pendant l'été 2009 sous les coups de ses parents, condamnés en juin 2012 à trente ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Sarthe pour "actes de torture et barbarie ayant entraîné la mort".

Les associations demandent la somme d'un euro symbolique. Une plainte contre X au pénal pour non-assistance à personne en danger a également été déposée par une autre association.

Vous êtes à nouveau en ligne