VIDEO. 13h15. Justice : la peine doit être proportionnée, selon Me Dupond-Moretti

L’avocat Eric Dupond-Moretti, 54 ans, infatigable défenseur de son métier, n’hésite pas à répondre aux questions de familles de victimes dans des réunions publiques. "Toute l’histoire de la justice, c’est de vous interdire de vous venger", dit-il. Extrait de "13h15 le dimanche".

Le métier de l’avocat Eric Dupond-Moretti, qui est selon lui de"défendre les salauds", suscite toujours de nombreuses questions. Lors d’une réunion publique en Belgique sur le thème de la justice, l’avocat qui a déjà obtenu 133 acquittements aux assises (en décembre 2015), a notamment dû répondre à celle posée par la parente d’une victime.

"On a assassiné mon beau-fils et je voulais savoir comme c'est possible pour nous de trouver des circonstances atténuantes à un gamin de 23 ans qui en tue un autre de 26 ans. Je souhaite que cette personne reste le plus longtemps possible [en prison]. Si c’est trente ans, c’est trente ans, et voilà… C’est une petite justice avec un petit 'j' pour moi…" affirme cette femme à la colère contenue.

"La défense est parfois une forme de blessure pour la partie civile"

A la tribune, maître Dupond-Moretti, le visage grave, répond avec une voix posée, solennelle : "Madame, si je pouvais vous apaiser, je le ferais bien volontiers, et je sais à quel point les mots sont dérisoires." Passé ce moment d’émotion, l’avocat explique que "dans la justice, la peine doit être proportionnée en fonction de ce qu’a vécu celui qui a commis le crime qui vous touche de près".

"Préparez-vous, attendez-vous à ce qu’il n’y ait pas de maximum prononcé, à ce qu’un avocat se lève et dise du bien de ce garçon, poursuit-il à l’adresse de cette femme qui a du mal à accepter. Quand je suis en défense, c’est parfois une forme de blessure pour la partie civile. Il faut accepter les règles du processus judiciaire, sinon il faut vous venger. Et toute l’histoire de la justice, c’est de vous interdire de le faire."

Vous êtes à nouveau en ligne