VIDEO. 13h15. Air Cocaïne : "Il y a une tentative de récupération politique"

Un spécialiste en sûreté aérienne et un député européen du Front national sont les deux organisateurs de l'exfiltration du territoire dominicain des deux pilotes français condamnés à vingt ans de prison pour trafic de drogue. Avaient-ils les mêmes motivations ? Extrait de "13h15 le samedi" du 31 octobre.

Deux hommes ont monté l'opération d'exfiltration du territoire dominicain des deux pilotes français Pascal Fauret et Bruno Odos, condamnés à vingt ans de prison (vidéo) en août dernier, après la découverte dans leur Falcon 50, en mars 2013 à Punta Cana, de vingt-six valises contenant près de 700 kilos de cocaïne. Il s'agit de Christophe Naudin, spécialiste en sûreté aérienne, et d'Aymeric Chauprade, député européen du Front national.

Aux commandes d'un bateau, l'homme politique embarque les deux pilotes de bon matin. "On surveille autour de nous pour voir s'il n'y a pas de vedette rapide pouvant surgir de nulle part, explique l'élu frontiste. Une jonction en mer doit se faire sur un point GPS. Nos deux bateaux s'y dirigent et l'on va s'y retrouver." Christophe Naudin se trouve dans l'autre embarcation et il trouve alors les deux pilotes "abîmés" car "ils ont souffert. Quinze mois d'incarcération, c'est long. Et pour des gens qui ont voyagé et vu une bonne partie de la Terre, la France, c'est pas mal. Quand on ne peut plus y être, c'est dur".

"Une opération qui est assumée par Aymeric Chauprade"

Le bateau de Christophe Naudin a rejoint l'île de Saint-Martin en territoire français après cinq jours de mer. "De mémoire, le vendredi, avant même que nous embarquions pour la métropole, nous apprenons que le journal Valeurs actuelles essaye de joindre plusieurs personnes de l'entourage de cette opération, explique le spécialiste en sûreté aérienne. Il disait savoir que les deux pilotes étaient en territoire français. J'étais dévasté". Les deux pilotes prennent sans problème un vol régulier pour Paris le vendredi 23 octobre et arrivent le lendemain dans l'Hexagone.

Christophe Naudin ne sait pas "avec certitude" comment l'information a été connue, mais il a "quand même un gros doute, dans la mesure où des photos concernant la première partie de l'opération se sont retrouvées dans les mains du journaliste". L'un des organisateurs a pourtant bien envoyé une photo par mail. "Les seules photos de qualité professionnelle qui ont fuité sont celles que Christophe a prises pendant la croisière vers Saint-Martin", se défend Aymeric Chauprade avec qui Christophe Naudin réglera ses comptes "même si pour l'instant il est trop tôt". Il pense qu'il y a "une tentative de récupération politique indéniable", ce que l'élu du Front national conteste en revendiquant "une opération qui est assumée par Aymeric Chauprade".

Vous êtes à nouveau en ligne