Une fausse psychologue condamnée à deux ans de prison ferme

(Maxppp)

Cette femme avait fabriqué de faux diplômes de psychologue et s'était inscrite sur une liste d'experts judiciaires à Périgueux. Après 400 rapports d'expertises réalisés avec son titre usurpé, le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné la fausse experte à quatre ans de prison dont deux ferme.

Une mère séparée de ses enfants à
l'issue d'un de ses rapports, des victimes discréditées par ses analyses, des accusés
de délits sexuels accablés par ses arguments : les 400 rapports de Régine
Labeur ont laissé des souvenirs douloureux.

La décision du tribunal correctionnel de Toulouse est
accueillie avec soulagement par les avocats des parties civiles. "C'est une très belle décision" , s'est félicitée
l'avocate d'une victime, Me Sylvie Noachovitch, jointe au téléphone.

70.000 euros de fausses expertises

Avant de fabriquer elle-même ses
faux diplômes de psychologue en 2003, Régine Labeur avait exercé les métiers de
chauffeur de taxi et de comptable. Elle avait obtenu son
inscription sur la liste des experts psychologues début
2005 à Périgueux.

A l'époque, les tribunaux
de Périgueux et Bergerac n'étaient pas riches en experts judiciaires et Régine
Labeur étaient particulièrement disponible. Devenue l'experte préférée des
procureurs et juges d'instruction, on lui doit les deux tiers des expertises réalisées
à l'époque. Selon la cour, elles lui ont rapporté 70.000 euros
en trois ans.

C'est son mari qui avait
révélé la tromperie lors de leur procédure de divorce. A l'issue du procès le
14 juin dernier
, le parquet a requis trois ans de prison dont 15 mois ferme.

Vous êtes à nouveau en ligne