Un patron de supermarché lorrain aurait détourné 300.000 euros

(Maxppp)

Le PDG d'un supermarché de Moselle a été mis en examen pour abus de biens sociaux et abus de confiance. Il lui est notamment reproché d'avoir fait payer des loyers exorbitants au bénéfice d'une société civile immobilière à son nom. Préjudice estimé par les enquêteurs : environ 300.000 euros.

Le montage était apparemment bien rodé. Le directeur de l'Intermarché de Basse-Ham, près de Thionville (Moselle), aurait pendant plusieurs mois fait verser par le supermarché des loyers hors de toute proportion au propriétaire des murs, qui n'était autre qu'une société civile immobilière lui appartenant. Le préjudice, quelque 300.000 euros, a justifié sa mise en examen pour abus de biens sociaux et abus de confiance.

Autre arnaque dont l'homme est soupçonné par les enquêteurs : l'approvisionnement artificiel de cartes de fidélité au préjudice de la maison-mère, pour un montant de 100.000 euros.

Le directeur du supermarché a été démis de ses fonctions et placé sous contrôle judiciaire. Dernier détail : l'homme mis en examen exerce également au Conseil des prud'hommes de Thionville.