Tariq Ramadan a déposé plainte pour "dénonciation calomnieuse" contre ses trois accusatrices

Tariq Ramadan, le 26 mars 2016. 
Tariq Ramadan, le 26 mars 2016.  (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Tariq Ramadan affirme que, contrairement à ce que celles-ci soutiennent, les relations sexuelles qu'il aurait entretenu avec ces trois femmes ont été librement consenties.

Tariq Ramadan a déposé plainte pour "dénonciation calomnieuse" et "dénonciation d'une infraction imaginaire" contre ses trois accusatrices vendredi 22 février, a appris franceinfo mercredi 27 février auprès de son avocat Emmanuel Marsigny, confirmant une information de RTL. Les trois séries de plaintes ont été déposées dans les villes de Montpellier, Rouen et Lille où vivent ses accusatrices, Henda Ayari, "Christelle" et Mounia Rabbouj.

Tariq Ramadan est mis en examen pour des soupçons de viol dans les affaires concernant les deux premières femmes. La plainte de la troisième n'a à ce jour pas donné de poursuites judiciaires.Le prédicateur assure que les relations sexuelles qu'il a pu avoir avec les trois plaignantes ont été consenties, ce qu'elles démentent.

Incarcéré en février 2018, l'homme avait obtenu en novembre, après neuf mois de détention provisoire, sa mise en liberté sous conditions.

Vous êtes à nouveau en ligne