L'islamologue Tariq Ramadan, accusé de viols, reste en détention provisoire

L\'islamologue suisse Tariq Ramadna, le 6 avril 2015, lors d\'une conférence au Bourget (Seine-Saint-Denis).
L'islamologue suisse Tariq Ramadna, le 6 avril 2015, lors d'une conférence au Bourget (Seine-Saint-Denis). (LOIC VENANCE / AFP)

L'islamologue suisse, Tariq Ramadan, mis en examen pour viols, est maintenu en détention provisoire, a appris mardi franceinfo de sources proches du dossier.

Tariq Ramadan est maintenu en détention provisoire a appris mardi 6 février franceinfo de sources judiciaires. L'islamologue suisse avait été incarcéré dans l'attente d'un débat, qu'il a sollicité, sur son placement en détention provisoire.

Mis en examen vendredi

Tariq Ramadan avait été mis en examen, vendredi, pour "viol et viol sur personne vulnérable". L'islamologue suisse est visé par deux plaintes pour viol en France. Une information judiciaire avait été ouverte des chefs de "viol" s'agissant des faits de 2012 à Paris et de "viol sur personne vulnérable" s'agissant des faits de 2009 à Lyon.

Dans le cadre de cette affaire, Tariq Ramadan avait été mis en congé par l'université britannique d'Oxford, où il enseigne depuis depuis 2009. Une militante des droits des femmes britannique avait lancé une pétition, dans laquelle, elle réclamait que le théologien suisse soit suspendu de ses fonctions le temps de l’enquête.